‹ oeuvres

PROJET JARROSSON

Une place, un parcours, un livre
Action Nouveaux commanditaires, Fondation de France
Bourg-Argental


Située dans le Parc naturel régional du Pilat sur un axe historique de déplacement entre la vallée du Rhône et Saint-Étienne, Bourg-Argental compte 3019 habitants. La ville, comme le reste du massif, est marquée par la présence de l’activité textile depuis le XVIe siècle, activité qui s’est développée au XIXe siècle avec l’intensification des déloca- lisations des soyeux de Lyon après la révolte des canuts. L’ensemble des savoir-faire textiles était présents : mouli- nage, ourdissage, tissage, tressage, rubanerie, les bâtiments liés à l’industrie avaient fortement structuré le paysage.

Après le repli puis la quasi-disparition de la production textile, des petites entités se spécialisent dans les savoir-faire de pointe et des produits de haute qualité.
Le projet mené ave la Ville de Bourg-Argental s’inscrit dans la continuité de « Paysage industriel », projet de coopéra- tion interparcs, Lorraine, Pilat, Monts d’Ardèche, Vercors et de l’action Nouveaux commanditaires, Fondation de France.

Élisabeth Ballet a répondu à une première commande dans le Parc naturel régional des Monts d’Ardèche, en relation avec le moulinage de Saint-Sauveur-de-Montagut. L’oeuvre Vous me direz a été inaugurée en mai 2014. Elle consiste en une installation artistique sonore dans un ancien arrêt de train, face à la présence majestueuse du Moulinon au bord de l’Eyrieux.

Un travail de réflexion avec les habitants et les élus de Bourg-Argental avait conduit au souhait de valoriser le passé industriel, de rendre lisible les traces conscientes et inconscientes de l’activité textile ainsi que son impact sur le pay- sage (investissement et désinvestissement). Pour le groupe des commanditaires, il s’agissait d’aborder les vides (des- truction de certains bâtiments qui avaient structuré le paysage) comme des architectures encore existantes : ateliers fondus dans les habitations, éparpillement des anciens bâtiments… Un début de recherche sur un territoire élargi avait été mené par Élisabeth Ballet qui avait identifié plusieurs lieux qui n’ont pu être traités : espaces privés recon- vertis, espaces publics inaccessibles ou décrétés inondables par l’État. En décembre 2013, les élus lui ont proposé d’investir un site central qui fut l’emplacement de l’ancienne usine textile Jarrosson.
Une œuvre comportant trois productions :
– la requalification de l’espace public en lieu et place de l’usine de tissage Jarrosson portant le nom des anciens propriétaires : la famille Jarrosson ;
– la création d’un parcours permettant aux habitants et aux personnes de passage de découvrir l’ancienne activité textile par l’identification des lieux : anciens ateliers de production ou usines, anciens emplacements d’usines détruites après leur fermeture ;
– un livre.