SE SUSPENDRE AU SITE 1991

(série SEPT VARIÉTÉS DE SITES)
MDF
160 × 189 × 81 cm


Cette exposition rassemble quatre sculptures dont les titres suggèrent des situations sculpturales par le geste, dans un lieu : Percer le site, Ajouter au site, Se suspendre au site et Trancher le site. Deux années auparavant, j’ai réalisé, également à la galerie des Archives, une exposition intitulée « Face-à-main », qui montrait une sculpture complexe et de très grande taille, Modèle, entourée de six petites pièces murales. Ce volume à la forme insaisissable résultait en fait de la projection et du prolongement dans l’axe vertical de six sculptures satellites. Pensée à 360°, l’installation pouvait se résumer littéralement à « ce qui est autour de moi me fait construire ». Pour l’exposition « Sept variétés de sites », j’ai tracé au marqueur une série de lignes horizontales espacées de 20 cm, du bas en haut des trois murs de la galerie ; les quatre sculptures en bois changent donc de plan tous les 20 cm. Le dessin au mur renvoie au pliage et à la géométrie, les titres au monde réel. Une planche très épaisse se déplie du haut en bas et remonte sur elle-même en changeant de plan quinze fois, tous les 20 cm. La sculpture perce le site.

This exhibition brought together four sculptures whose titles suggest sculptural gestures in relation to the site : Percer le site, Ajouter au site, Se suspendre au site and Trancher le site (respectively, ‘piercing’, ‘adding to’, ‘hanging from’ and ‘cutting’ the site). Two years earlier, in the same space at the Galerie des Archives, I mounted an exhibition titled ‘Face-à-main’, featuring one big complex sculpture, Modèle, surrounded by six smaller wall pieces. The elusive form at the centre was in fact created by projecting and vertically extending the six satellite sculptures. This was a product of 360° thinking, which can literally be summed up as ‘what is around me constructs me.’ The plane of the four wooden sculptures consequently changed every twenty centimetres. The drawing on the wall referenced folding and geometry, while the titles referred to the real world. A very thick plank unfolds downwards and turns back on itself, changing its plane every 20 centimetres. The sculpture pierces the site.
Traduction anglaise : Charles Penwarden